“The Normal Heart” ou les terribles débuts du Sida

1
7.0 Awesome
  • Note générale 7
  • User Ratings (0 Votes) 0

Chronique de l’apparition du Sida au début des années 80, The Normal Heart est un bon téléfilm dont le principal défaut est d’avoir un héros particulièrement antipathique.

La fiche technique :

Année: 2014
Créateur : Ryan Murphy d’après la pièce The Normal Heart de Larry Kramer
Scénario : Larry Kramer
Producteurs : Ryan Murphy, Brad Pitt, Alexis Martin Woodall, Scott Ferguson, Dante Di Loreto, Jason Blum et Dede Gardner
Production : Plan B Entertainment
Acteurs : Mark Ruffalo (Ned Weeks), Matthew Bomer (Felix Turner), Taylor Kitsch (Bruce Niles), Jim Parsons (Tommy Boatwright), Julia Roberts (Dr Emma Brookner), Jonathan Groff (Craig Donner), Joe Mantello (Mickey Marcus), Alfred Molina (Ben Weeks)
Chaîne de diffusion: HBO
Genre: Drame
Durée : 132 minutes
Diffusion : 25 mai aux USA – 3 juin en France sur OCS City
Sortie DVD : le 3 décembre 2014

Le pitch :

Au début des années 80, un “cancer” touchant principalement la population gay fait rage. Voyant ses amis disparaître les uns après les autres, Ned Weeks, un écrivain, va se battre pour que la maladie soit enfin prise au sérieux par le gouvernement.

La bande annonce :

On en pense quoi :

Ces dernières années le petit écran a largement su rattraper son grand frère le cinéma et The Normal Heart est le parfait exemple de cette nouvelle “télévision cinématographique”. Ici Julia Roberts (oscarisée pour son rôle d’Erin Brockovich) côtoie Matt Bomer (héros de la série FBI, Duo Très Special), Mark Ruffalo (Dr Bruce Banner dans The Avengers) donne la réplique à Sheldon Cooper de The Big Bang Theory et Tim Riggins de Friday Night Lights, Jim Parsons et Taylor Kitsch pour les initiés. Aux commandes de cette histoire puissante, Ryan Murphy, créateur de Glee et d’American Horror Story, à la réalisation et Brad Pitt à la production.

The Normal Heart dépeint la lutte d’une poignée d’homosexuels et d’un médecin pour alerter les autorités face à un “cancer gay” qui décime la communauté. Et si Julia Roberts est parfaite dans le rôle de la complexe et rigide Docteur Emma Brookner, clouée dans un fauteuil roulant après avoir attrapé la polio plus jeune, Mark Ruffalo, brillant acteur au demeurant, incarne un héros difficilement aimable. Et Ryan Murphy a beau essayé de trouver des excuses à son comportement terroriste, chacune de ses interventions (et en tant que protagoniste principal, elles sont nombreuses) devient simplement horripilante. En contrepartie, Matt Bomer, qui nous a habitués à des rôles plus légers, irradie l’écran par sa sobriété et son engagement (il a perdu 20 kilos pour ce rôle d’homosexuel touché par le Sida). De même pour Jim Parsons, qui s’est fait un nom sur le petit écran en incarnant Sheldon Cooper dans la sitcom la plus regardée du moment The Big Bang Theory, qui surprend par sa retenue et son aisance dans le drame.

Les débuts du virus se situant au début des années 80, la bande originale de The Normal Heart nous offre les rythmes connus de Gloria Gaynor, Culture Club ou encore Roxy Music, agréables parenthèses dans ce drame absolu. Un drame  qui prend un à un les clichés contre lesquels la communauté gay a dû se battre et qui révèlent l’ignorance et l’apathie que le corps médical présentaient à l’époque.

Nominé dans pratiquement toutes les catégories lors des derniers Emmy Awards, The Normal Heart est reparti injustement bredouille…

Vous n’avez pas encore vu The Normal Heart ? Warner Bros France sort le DVD le 3 décembre 2014.

The Normal Heart-HBO-Ned Weeks-Felix Turner

Mark Ruffalo et Matt Bomer

Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Ping de retour Reese Witherspoon et Nicole Kidman dans la mini série "Big Little Lies" | Essentiel-Series

Laissez une réponse