The New Normal – Saison 1 Episode 1

4

La fiche technique:

Créateurs: Ryan Murphy, Ali Adler
Producteurs: Ryan Murphy, Ali Adler
Production:  20th Century Fox Television
Acteurs: Andrew Rannells (Bryan Collins), Justin Bartha (David Murray), Georgia King (Goldie Clemmons), Bebe Wood (Shania Clemmons), Ellen Barkin (Jane Forrest), NeNe Leakes (Rocky)
Chaîne de diffusion: NBC
Genre: Comédie – Sitcom
Saisons: 1 (en production) – 13 Episodes
Site officiel: The New Normal

“The New Normal” Saison 1- Le pitch:

Bryan et David sont en couple depuis quelques années et tout se passe pour le mieux sur les collines de Beverly Hills. Un jour ils décident d’avoir un enfant via une mère porteuse.

Après quelques rencontres infructueuses, ils tombent sur Goldie, mère tout juste célibataire et presque divorcée, qui a plaqué toute sa vie pour venir la recommencer à zéro à Beverly Hills avec sa fille.

Mais pour changer de vie, il lui faut de l’argent. L’opportunité d’aider un couple à avoir un enfant et d’encaisser par la même occasion 35 000 $ se fait rare, Goldie saute sur l’occasion.

Commence alors une nouvelle vie pour ce couple et cette mère porteuse, qui ramènera avec elle quelques ennuis, dont, Jane Forrest, sa grand-mère, homophobe et raciste.

La bande annonce:

Mon avis:

Ce pilot appuie malheureusement sur beaucoup de clichés, dont Bryan en est la figure phare. Gay et extraverti, aux intonations de voix féminine, c’est lui qui lance le schémas de ce premier épisode.

Les épisodes ne durent que 20min, il sera donc difficile de tout caser dans ce pilote. On découvre donc d’un côté la (triste) vie de Goldie et de sa fille. Serveuse paumée sans grande conviction dans la vie, qui va découvrir que son mari est infidèle. Elle prend alors l’initiative de partir pour changer de vie.

On comprend le ras le bol de cette jeune femme, enceinte à un jeune âge, qui est toujours suivi par sa grand-mère raciste et homophobe, qui ne lui fait pas toujours (voire jamais) de compliment. Georgia King n’a pas beaucoup de carrière derrière elle, mais sa prestation dans ce pilote vaut le coup d’en voir plus. Quant à sa grand-mère républicaine, raciste et homophobe, interprétée par Ellen Barkin, c’est tout autre chose.

Trompée dans “Ocean’s 13.” par Matt Damon, elle a un sacré caractère et l’exploite à fond pour les besoins de cette série. Assimilée à Sue Sylvester (Glee), elle enchaîne les remarques cinglantes et méchantes, même quand elle est confrontée à ce qu’elle appelle, des gens “anormaux”. Son face à face avec NeNe Leakes (Roz Washington – “Glee”) est détonnant. D’ailleurs NeNe Leakes a un fort tempérament et elle risque de remballer la grand-mère en deux temps trois mouvements, comme elle le fait si bien face à Sue Sylvester dans “Glee”.

En ce qui concerne notre couple gay, nous retrouvons, Justin Bartha (Benjamin Gates – Very Bad Trip 2), le fan de football américain, gynécologue endurcit et Andrew Rannels (chanteur de comédies musicales à Brodway)le stéréotype homosexuel, fan de shopping, et de petites choses mignonnes, qui ouvre le pilote de manière correcte.

Pour un sujet délicat et peu exploité à la télévision, “The New Normal” est séduisant mais sans grand sérieux. L’aspect comique des situations prend le dessus sur l’aspect sensible du sujet, notamment en période électorale américaine.

Attention donc à ne pas tomber dans le ridicule. Même s’il ne tue pas, il peut ennuyer les spectateurs. Petite note spéciale en ce qui concerne Shania, la fille de Goldie, cette jeune demoiselle accro à Twitter est excellente dans son rôle.

En bref, petite comédie sympathique et mignonne, qui tire la corde sensible des homosexuels parents et des mères porteuses sans choquer.

The_New_Normal-saison-1-essentiel-series

Andrew Rannells (Bryan) – Ellen Barkin (Jane Forest) – NeNe Leakers (Rocky)

Partager.

A propos de l'auteur