« The Finder » – Saison 1

1

La fiche technique:

Créateurs:  Hart Hanson (D’après les romans de Richard Greener)
Producteurs: Daniel Sackheim, Barry Josephson
Production:  Far Field Productions, 20th Century Fox Television
Acteurs: Geoff Stults (Walter Sherman), Michael Clarke Duncan (Leo Knox), Mercedes Masohn (U.S. Marshal Isabel Zambada), Maddie Hasson (Willa Monday)
Chaîne de diffusion: FOX
Genre: Policier – Comédie
Saisons: 1 (arrêtée) – 13 Episodes
Site officiel: The Finder

« The Finder » Saison 1- Le pitch:

Walter Sherman est un ancien des forces de police militaire qui a subit un grave traumatisme pendant la guerre du Golf. Il a été touché à la tête par une bombe et sa vie bascule du jour au lendemain. Walter est réformé et ouvre un bar restaurant avec son ami et avocat Leo Knox.

Ce qui rend Walter plus spécial après cet accident, c’est un don qui lui a été donné comme par magie. Walter est capable de retrouver tout ce qui a été perdu. Qu’il s’agisse de personnes, d’animaux ou d’objets.

Aidé par une amie marshall, Isabel Zambada et Willa, une jeune fille sous tutelle en probation, lui et Léo vont se retrouver dans des enquêtes officieuses, périlleuses comme incroyables.

Sauf que parfois, il vaut mieux laisser faire le FBI ou la police, surtout quand il s’agit d’interférer avec des enquêtes criminelles en cours.

La bande annonce:

Mon avis:

Spin-Off de « Bones », les personnages de « The Finder » avaient déjà été introduits par la série « Bones » lors de la 6ème saison, l’épisode 19 « The Finder ». Hart Hanson a alors eu l’idée de créer une série complète autour de ce personnage mystérieux et hors du commun qu’est Walter Sherman.

On adhère à l’idée principale. Walter est dans son univers, il a un sens de la logique beaucoup plus développé que n’importe qui et le prouvera plusieurs fois. Son ami Leo Knox est un avocat, philosophe à fort caractère qui sera là plus d’une fois pour remettre Walter sur le chemin de la loi. Les enquêtes sont, pour certaines, vraiment farfelues, mais ça se laisse gentiment regarder.

En opposition complète de « Bones », Walter est un enquêteur vraiment très particulier, qui arrivera à déterminer où a été perdu un tableau à l’aide de son de clochettes, de ballons ou de Barbies. Il n’est pas du tout un ami de l’univers informatique et le fait bien comprendre. C’est un héros dans son genre.

Leo et lui se complète. Leo est veuf et retraité du barreau, sa famille s’est faite empoisonnée par une grande multinationale (un épisode y sera dédié) et il compte sur Walter pour lui changer les idées quotidiennement, même s’il ne l’avoue pas. La complicité entre Geoff Stults (7 à la maison – October Road) et Michael Clarke Duncan (La Ligne Verte – Armageddon) crève l’écran. Ils font à eux seuls la saison entière.

Malheureusement, la gente féminine s’efface rapidement à côté de nos deux héros. Willa et Isabel n’auront pas beaucoup de place et d’implication. Même si Willa va aider Walter plus d’une fois avec ses dons informatiques. Ike Latulippe (Saffron Burrows) devait être présente pour la saison 1, mais elle abandonna le projet juste avant le tournage.

La saison s’achèvera au bout du 13ème épisode sans donner suite à une deuxième. Et pourtant la série ne manquera pas d’attirer quelques guests, comme George Stults (7 à la maison), Eric Roberts (Expendables – Dead or Alive), Kelly Carlson (Nip/Tuck) ou encore Jaime Murray (Warehouse 13 – Dexter). La série n’a pas su cibler et trouver son public. Les audiences s’en sont ressenties jusqu’à la fin de la saison.

Devant « The Finer » on ne cherche pas compliqué, on regarde et Leo et Walter réfléchir à notre place pour nous faire dire « Ah oui, je n’y avais pas pensé ».

En bref, assez bonne série sans grande prétention, qui se veut avant tout, humoristique. L’action est présente mais reste bas de gamme. Il ne s’agit pas ici de puiser dans l’arrestation musclée ou de retrouver des choses par la force, mais de surprendre le spectateur par l’utilisation des moyens mis en oeuvre pour venir à bout des recherches.

Un bon moment de détente.

La série a été diffusée sur M6 jusqu’au 25 août et est disponible en replay.

the-finder-saison-1-essentiel-series

Geoff Stults – Michael Clarke Duncan

 

Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Ping de retour Michael Clarke Duncan est décédé hier - "La Ligne Verte" perd son John Coffey | Essentiel-Series

Laissez une réponse