The Affair : rencontre avec le créateur Hagai Levi

0

Hier soir, 20 avril, le festival Séries Mania nous invitait à assister à la rencontre dévastatrice de Noah et Alison les deux héros de The Affair suivie d’une discussion avec l’un des créateurs de la série : Hagai Levi.

The Affair a été l’un de nos coups de cœur télé de cette année. Que ce soit le pilot ou le reste de la saison, la série est maîtrisée, envoûtante de bout en bout. Aussi quand le festival Séries Mania nous a proposé une rencontre avec l’un des deux créateurs de la série Hagai Levi (l’autre étant Sarah Treem), on ne pouvait manquer l’occasion.

Levi est un homme d’une cinquantaine d’années timide, tout en retenue avec une voix douce et calme. Aux antipodes de ses séries subversives et éclatantes. Mais de son propre aveu, Levi nous confie être passionné par le tiraillement permanent des humains pour conserver une moralité acceptable. C’est ce combat qu’il essaie de démontrer dans ses œuvres en mettant ses personnages dans des situations cornéliennes. Et en proposant les deux points de vues, Levi évite de prendre partie. Les deux versions d’ailleurs diffèrent par des éléments subtils choisis par la co-créatrice Sarah Treem. Un travail délicat pour trouver des disparités suffisamment proches pour intéresser le public mais pas trop éloignées au risque de faire passer l’un des deux protagonistes pour un menteur.

Hagai Levi créateur de The Affair

Hagai Levi

Levi avoue aimer les narrations complexes et croit au “visionnage actif”. Il compte sur le “travail” du téléspectateur pour comprendre les finesses scénaristiques de la série. Pour la petite histoire, à la genèse du projet Levi écrivait la version de Noah tandis que Treem se concentrait sur le point de vue d’Alison. Mais Levi peu à l’aise avec les dialogues, qu’il trouve trop personnels, s’est plutôt concentré sur l’écriture des intrigues laissant les échanges à son équipe de scénaristes.

Des intrigues qui ont été conçues pour durer 3 saisons, bien que Levi ait conscience que Showtime (la chaîne de diffusion) en demandera certainement plus. D’ailleurs, à l’origine, Noah (Dominic West) et Alison (Ruth Wilson) devaient se confier à un psy et non à un enquêteur mais le suspens aurait été moindre. Parmi les idées qui ont également traversé l’esprit de Levi et Treem il y avait pour la saison 2 le “tout se passe dans la tête de Noah”, option éculée qu’ils ont fort heureusement abandonné ! D’ailleurs dans la saison prochaine, qui arrivera en septembre ou octobre aux USA, les points de vues ne seront plus binaires. Certainement que Levi et Treem laisseront la parole à Cole (Joshua Jackson) et Helen (Maura Tierney), les époux bafoués.

Enfin quelques petites anecdotes pour terminer :

– Si la ville de Montauk a été choisie plutôt que Les Hamptons par exemple, c’est parce que les parents de Sarah Treem y possèdent une maison.

– Le générique si envoûtant de la série (ci-dessous) est l’oeuvre de Fiona Apple qui a été spécialement approchée par Sarah Treem.

 

 

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse