“Skins” – Saison 7 – “Fire, Pure, Rise”

0

La fiche technique:

Créateurs: Bryan Elsley, Jamie Brittain
Producteurs: Chris Clough, Matt Stevens
Production: Company Pictures, Storm Dog Films
Casting: Elizabeth “Effy” Stonem (Kaya Scodelario), Cassandra “Cassie” Ainsworth (Hannah Murray), James Cook (Jack O’Connell), Naomi Campbell (Lily Loveless), Emily Fitch (Kathryn Prescott), Dom (Craig Roberts), Jakob (Olly Alexander), Louie (Liam Boyle), Charlie (Hannah Britland), Emma (Esther Smith)
Chaîne de diffusion: E4
Genre: Drame
Saisons: 7 (série arrêtée) – 61 Episodes
Site Officiel: Skins
Diffusion en France: Canal+, Date inconnue

“Skins” Saison 1- Le pitch:

“Fire” – Effy Stonem habite désormais Londres et travaille dans une entreprise de fonds spéculatifs. Colocataire avec Naomi, elle se rend vite compte que sa vie manque d’action et décide de passer à la vitesse supérieure en permettant, frauduleusement, à son entreprise de s’enrichir. Tout s’accélère, elle devient trader,  la maitresse de son patron et continu de vivre dans le mensonge. Jusqu’au jour où sa vie personnelle et ses amis en subissent les conséquences.

“Pure” – Cassie Ainsworth vit seule à Londres, serveuse dans un petit restaurant, elle se fait discrète, comme à son habitude. Un beau jour, elle remarque que quelqu’un la suit et la prend en photo pour un site internet. Elle décide alors de confronter cette personne et se laisse surprendre par une nouvelle amitié.

“Rise” – James Cook est de retour à Manchester après le terrible événement qui s’est produit il y a déjà quelques années. Petit dealer sans scrupules, il alterne entre dormir dans sa voiture et chez sa petite-amie, Emma. Du jour au lendemain sa vie bascule quand son patron assassine un autre dealer devant lui. Il décide de fuir à nouveau, embarquant sa petite-amie et celle de son patron. Une chasse à l’homme commence et son passé violent refait surface.

La bande annonce:

Mon avis:

Vraiment très sceptique à l’idée d’une saison 7, j’attendais quand même avec impatience de voir les épisodes consacrés à Cook. Un personnage qui m’a touchée dans les saisons précédentes.

Mais je vais commencer par le début, avec les 2 épisodes “Fire”.

Adolescente ingrate, mal élevée et égocentrique, Effy a marqué la génération “Skins”. Petite sœur de Tony Stonem (Nicholas Hoult – Saison 1 & 2), elle ne compte pas se plier au règlement. On la retrouve ici 4 ans après. On peut penser que la nouvelle Effy a changé mais elle a encore du chemin à faire.

Kaya Scodelario (Effy) reste fidèle à son interprétation de départ. Même si le scénario a décidé de l’emmener dans cette direction, on ne peut que se prendre d’affection pour cette nouvelle personne qu’est devenue Elizabeth Stonem et par les événements qui surgissent. Son passé ne refait pas surface immédiatement, il nous faudra attendre la deuxième partie pour que Naomi (Lily Loveless) lui fasse comprendre qu’elle doit changer de comportement si elle veut s’en sortir.

Le casting est bon globalement et la réalisation se laisse apprécier. Il ne s’agit pas des meilleurs épisodes écrit depuis les premiers mais ils se laissent regarder.

Ce qui n’est pas le cas pour les épisodes “Pure” qui impliquent Cassie (Hannah Murray). Je n’étais déjà pas super fan de son personnage dans les épisodes de la première génération, mais je le suis encore moins dans celle-ci. “Pure” nous raconte, mollement, la tournure qu’a prise la vie de Cassie. Seule, sans ami, paumée, elle semble ne pas avoir changé d’un pouce depuis son apparition dans les saisons 1 et 2.

Je n’ai vu aucun intérêt à centrer ces épisodes sur sa vie. Son personnage est, pour moi, vide et sans matière à en faire un rôle principal. Je n’ai d’ailleurs pas continué la deuxième partie de “Pure”, vous me direz peut-être que j’ai eu tort…

En ce qui concerne les épisodes “Pure”, s’ils n’avaient pas été produits, ça n’aurait rien changé à la saison.

Pour ce qui est de “Rise”, que j’attendais depuis le début, j’ai été surprise par le changement radical de Cook (Jack O’Connell)! Un nouveau lui qui aurait peut-être pu lui être bénéfique si les événements qui lui arrivent auraient pu éviter à son passé violent de refaire surface.

Cook est devenue dealer pour un branché de Manchester. Menant sa vie tranquille avec sa petite-amie, tout ça va basculer quand Louie, son patron lui demande de servir de chauffeur à sa petite amie, Charlie.

Jack O’Connell délivre ici une très belle performance. Cook est parti avec la peur d’être retrouvé pour son acte passé. Il vit quotidiennement avec cette peur au ventre et nous transmet cette sensation au travers de son jeu d’acteur. Son personnage est plus mature et beaucoup plus conscient des dangers du monde dans lequel il vit.

Ces épisodes “Rise” portent vraiment bien leur nom. Jack O’Connell nous délivre une performance à la hauteur de nos espérances. Il a grandi et nous le fait savoir en interprétant un Cook que l’on ne connaissait pas et qui a le mérite de clore la série talentueusement.

Globalement, “Skins” peut se réjouir de finir sur une bonne note. Malgré l’épisode sur Cassie, l’ensemble est assez bien construit et productif. Cette dernière saison nous apporte une fin correcte et logique aux événements. Pour les sceptiques qui se sont arrêtés après la deuxième génération, vous pouvez sans problème sauter de la saison 4 à la saison 7.

Et encore un dernier détail, la bande originale de la saison est très soignée et chaque musique est utilisée avec intelligence pour donner encore plus d’impact aux événements. Très bon travail musical !

skins-saison-7-fire-pure-rise-critique-essentiel-series

James Cook (Jack O’Connell)

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse