“Revolution” – Saison 1 Episode 1

6

La fiche technique:

Créateurs: Eric Kripke
Producteurs: J. J. Abrams, Bryan Burk, Eric Kripke
Production:  Warner Bros. Television, Bad Robot Productions
Acteurs: Billy Burke (Miles Matheson), Tracy Spiridakos (Charlie Matheson), J. D. Pardo (Nate Walker), Zak Orth (Aaron), David Lyons (Bass / Général Monroe), Giancarlo Esposito (Capitaine Tom Neville), Tim Guinee (Ben Matheson), Elizabeth Mitchell (Rachel Matheson), Graham Rogers (Danny Matheson)
Chaîne de diffusion: NBC
Genre: Action/Aventure – Post Apocalyptique
Saisons: 1 (en production) – 13 Episodes
Site officiel: Revolution

“Revolution” Pilote Saison 1- Le pitch:

Le monde est soudainement plongé dans un blackout total. Plus d’électricité, plus de batterie, toutes les technologies s’arrêtent brusquement. Plus d’hôpitaux, plus de voitures, plus rien ne fonctionne.

Forcés de s’adapter à ce nouveau monde, les habitants consomment des bougies, construisent des puits, sèment des cultures agricoles et remettent au goût du jour tous les autres moyens de survie primaires comme tous les moyens de défense primaires; plus de munitions, plus d’armes, on passe aux couteaux, épées et aux arcs et flèches.

Après 15 ans d’adaptation au nouveau mode de vie, on  pourrait croire que tout se passe pour le mieux, mais ce n’est pas le cas. Des personnes mal intentionnées imposent des taxes aux habitants, forment des nouvelles milices chargées d’obéir au doigt et à l’oeil des nouveaux dirigeants et terrorisent les villes.

Un jour, la milice vient chercher Danny Matheson et son frère Miles, soupçonnés d’en savoir beaucoup sur ce qu’il s’est réellement passé 15 ans en arrière, mais surtout, sur comment rétablir l’énergie disparue.

S’en suit alors une course contre la montre pour la famille Matheson, qui tente tant bien que mal d’échapper à la milice et à son chef, le capitaine Tom Neville.

Dans de telles circonstances, on ne peut compter que sur soi-même…

Revolution-Saison-1-essentiel-series

Les villes laissent place à des jungles inhabitées

La bande annonce:

Mon avis:

Le premier épisode commence sans fioriture, on est directement plongé dans l’action principale. Tout s’enchaîne et l’épisode va directement à l’essentiel.

Lorsque le drama familial se prépare, on sait pertinemment ce qu’il va se passer, mais on ne s’attarde pas, on passe directement à l’action suivante. Impossible pour le téléspectateur de laisser place à l’ennui.

Les enchaînements des choses sont bons, et tout est expliqué clairement, sans s’attarder. Bien sur, comme toute série post-apocalyptique, il y a certaines zones d’ombres, qui ne sont pas étalées dans le pilote, mais sinon où serait l’intérêt d’une intrigue.

Il faudra attendre la fin de l’épisode pour se rendre compte que les frères Matheson ne sont pas les seuls à en savoir plus qu’ils ne le laissent penser.

En ce qui concerne le casting, il est particulièrement réussi, même si Billy Burke (Twilight,  24h Chrono) est, à mon goût, un peu trop nombriliste et m’exaspère.
On retrouve Giancarlo Esposito, le Gustavo Fring de “Breaking Bad”. Il est de nouveau mis dans la peau de l’ennemi et je ne le sens pas à l’aise. En tout cas, j’aurais choisi quelqu’un de plus effrayant pour ce rôle. Il est trop discret pour être chef de milice.

La fille de Ben Matheson prend en main la suite de l’histoire en allant chercher son oncle et c’est donc sur elle que repose la majorité de l’épisode. Charlie est interprétée par Tracy Spiridakos, elle n’a pas de rôle très important avant celui là, elle a donc tout à prouver en étant à la tête du scénario. Pour le moment, elle se débrouille pas trop mal et nous embarque crédiblement dans sa quête.

La copine du père de Charlie, Maggie, est incarnée par  Anna Lise Philips (Terra Nova) mais ne sera présente que pour quelques épisodes et disparaîtra, doit-on en conclure qu’elle ne survivra pas à la quête? A suivre dans les prochains épisodes.

Des petits clins d’oeil sont faits tout au long de l’épisode, comme la référence à Google qui peut laisser sourire.

En bref, le pilote est assez plaisant, on retrouve un petit peu l’univers de “Lost”, notamment quand on arrive à la fin de l’épisode. La réalisation est plaisante et semble vouloir aller droit au but. Pas le temps de s’attarder sur des détails sans importance qui pourraient nous ennuyer.

Maintenant, il ne reste plus qu’au reste de la saison à suivre le même chemin.

Revolution-Saison-1-essentiel-series

JD Pardo (Nate Walker) – Tracy Spiridakos (Charlie Matheson) – Zak Orth ( Aaron) –  Anna Lise Philips (Maggie)

Partager.

A propos de l'auteur

6 commentaires

  1. Ping de retour Giancarlo Esposito; un acteur touche à tout | Essentiel-Series

  2. Ping de retour Saisons supplémentaires, renouvellements, arrêts... Les chaînes commencent à décider | Essentiel-Series

  3. Ping de retour People's Choice Award 2013 - 9 Janvier 2013 | Essentiel-Series

  4. Ping de retour Les séries commandées pour 2012/2013 | Essentiel-Series

  5. Ping de retour TF1 diffusera "Arrow" et "Revolution" | Essentiel-Series

Laissez une réponse