Michael Clarke Duncan est décédé hier – “La Ligne Verte” perd John Coffey et “Armageddon” Papa Bear

0

Révélé par le film “La Ligne Verte”, Michael Clarke Duncan, grande gueule du cinéma, est décédé hier à l’âge de 54 ans.

Grâce à “La Ligne Verte”, il remporte deux récompenses pour son rôle (Saturn Award et Black Reel Awards) et est nominé 12 fois. Sa carrière va totalement changer après ça.

Il n’avait pourtant jamais trop eu de reconnaissance avant ce film. Apparu dans “Armageddon” en 1998, il commence tout juste à sortir du lot. Avec son physique peu ordinaire (1m96 pour 145 kg) il ne passera pas longtemps inaperçu.

On aura le plaisir de le retrouver dans “Mon Voisin le Tueur”, “La Planète des singes”, “Le Roi scorpion”, “Daredevil” ou encore “Sin City” et “The Island”. Il deviendra un grand partenaire à Bruce Willis et ils ne pourront s’empêcher de se retrouver sur les plateaux, peu importe le genre de films (“Breakfast of Champions” par exemple).

En 2012 il joue dans “The Finder” (lire la critique), le spin-off de “Bones”, une série qui ne durera qu’une seule saison, mais qui le plaçait sur le devant de la télé. Si les tournages de “Sin City 2 & 3” sont terminés, on aura encore la possibilité de le voir sur grand écran pour la suite des aventures de Manute.

Si sa voix faisait trembler les murs et son physique peur à ses ennemis, ses collègues et amis le décrivent comme l’être humain le plus attachant, serviable et gentil du monde. Une figure du cinéma qui s’éteint et qui nous laisse de très beaux souvenirs à son égard.

Michael Clarke Duncan dans “Armageddon”, dans “La Ligne Verte” et dans “The Finder”:

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse