“Jane The Virgin” – Saison 1 Episode 1

3

Précédée d’un pitch peu vendeur parce que trop tiré par les cheveux, Jane The Virgin ne partait pas sous les meilleurs auspices. Pourtant, et vraiment contre toutes attentes, le pilot est une réussite !

Gina Rodriguez ets Jane The Virgin sur la CW

Gina Rodriguez est Jane The Virgin

La fiche technique :

Année: 2014
Créateur :
 Jennie Snyder Urman
Producteurs : Jennie Snyder Urman, Ben Silverman, Gary Pearl, Jorge Granier, Brad Silberling
Production : Poppy Productions, RCTV International,Electus, Warner Bros. Television, CBS Television Studios
Acteurs : Gina Rodriguez (Jane Villanueva), Andrea Navedo (Xiomara “Xo” Villanueva), Yael Grobglas (Petra Solano), Justin Baldoni (Rafael Solano), Ivonne Coll (Alba Villanueva), Brett Dier (Michael Cordero, Jr.), Jaime Camil (Rogelio de la Vega)
Chaîne de diffusion: CW
Genre: Comédie
Saisons: 1 (En production)
Diffusion en France: Aucune date

Le pitch :

Jane, jolie jeune femme dynamique, mène une existence paisible entourée de sa mère et de sa grand-mère. Sa seule particularité est d’avoir fait le vœu de rester vierge jusqu’à son mariage. Lors d’une simple visite chez son gynécologue, elle se fait inséminer par erreur. Deux semaines plus tard, Jane apprend qu’elle est enceinte – premier choc – et que le donneur n’est autre que le patron de l’hôtel dans lequel elle travaille – deuxième choc -. La vie de la pauvre Jane est complètement chamboulée d’autant que son fiancé vient juste de la demander en mariage…

La bande annonce :

On en pense quoi :

Il est parfois des surprises que l’on ne voit pas venir. Jane The Virgin en est une. Son pitch improbable ne laissait présager rien de bon et pourtant…Sans être LA nouveauté à suivre absolument, la série séduit suffisamment pour ne pas voir passer les 42min du pilot. Le rythme rapide, difficile à mettre en place quand on introduit un nouvel univers, le côté décalé clairement assumé et la sympathie des personnages y sont pour beaucoup. La présence d’un narrateur, que l’on pouvait également retrouver dans la série déjà annulée de NBC A to Z, rajoute au côté ubuesque de la série (d’ailleurs le procédé n’est pas sans rappeler celui utilisé pour la série Pushing Daisies).

Les personnages, nombreux, tous caricaturaux (la grand-mère latina extrêmement pieuse, la mère-ado  plus fan de la chanteuse mexicaine Paulina Rubio que de sa propre fille qu’elle a eu beaucoup trop jeune, la méchante femme du héros, etc.) donnent lieu à des scènes extrêmement drôles : la mère de Jane qui se prosterne devant sa fille pensant qu’elle est l’immaculée conception, la réaction du médecin lorsqu’il réalise qu’il a inséminé la mauvaise personne. Autant de situations, là encore clairement improbables mais totalement assumées, qui font le charme de la série.

Gina Rodriguez (American Wives, Amour, Gloire et Beauté) est Jane The Virgin et pour son premier grand rôle à la télévision en tant qu’héroïne de surcroît, elle remplit parfaitement son rôle. Charismatique et innocente, elle parvient sans mal à s’imposer parmi tous les personnages hauts-en-couleur de la série.

Jane The Virgin ne révolutionne clairement pas la télévision mais la fantaisie qu’elle propose est suffisamment rare à la télévision pour ne pas y adhérer. D’ailleurs face aux bonnes audiences et aux critiques pour la plupart charmées par la série, la CW a commandé une saison entière de 22 épisodes.

 

Partager.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  1. Ping de retour BH #74 : « Agent Carter » recrute chez « FBI : Duo Très Spécial » + date de diffusion du premier épisode ! | Essentiel-Series

Laissez une réponse