“Helix” – Saison 1

2

La fiche technique:

Année: 2014
Créateurs:
 Cameron Porsandeh
Producteurs: Ronald D. Moore, Lynda Obst, Steven Maeda et Brad Turner
Production: Sony Pictures Television
Acteurs: Billy Campbell (Dr. Alan Farragut), Hiroyuki Sanada (Dr. Hiroshi Hatake), Kyra Zagorsky (Dr. Julia Walker), Mark Ghanimé (Major Sergio Balleseros), Jordan Hayes (Dr. Sarah Jordan), Neil Napier (Dr. Peter Farragut), Luciana Carro (Anana), Chimwemwe Miller (Dr. Joel Haven), Catherine Lemieux (Dr. Doreen Boyle)
Chaîne de diffusion: Syfy
Genre: Science Fiction – Thriller
Saisons: 2 (série en production) – 13 Episodes
Diffusion en France: A partir du 6 mai sur Syfy France

“Helix” Saison 1- Le pitch:

Un dangereux inconnu virus a été découvert dans une base de recherche biomédicale en Arctique. Une équipe du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) est envoyée là-bas pour découvrir la source de ce virus et le contrôler. Malheureusement pour l’équipe, ces chercheurs vont tomber sur quelques surprises inattendues. Il semblerait que la personne en charge de la base de recherche, cache plus de chose qu’il n’en dit, ce qui pourrait causer plus de mal que de bien. Comment le CDC va-t-il pouvoir mener à bien sa mission et sauver le plus de monde possible?

La bande annonce:

Mon avis:

Comment ne pas être mitigée lorsque l’on a à faire à une énième série du genre, zombie et compagnie. Lorsque j’ai commencé cette série, je me suis revu devant “Resident Evil”, chapitre 1, chez Umbrella Corp. Même principe, même angoisse, mêmes surprises… Pour être honnête je n’ai pas vraiment apprécié le double-épisode de mise en bouche. Du réchauffé, voilà ce que l’on peut en dire.

Mais, lorsque l’on continue un petit peu, on se retrouve dans une atmosphère bien propre à ce show Imaginée par Cameron Porsandeh et réalisée par MONSIEUR Ronald D. Moore (Battlestar Galactica), va dévier pour nous donner un scénario qui va différer de nos habituels films ou séries de “créatures”.

Tout d’abord, on pourra constater que le travail qui a été fait sur les personnages est très minutieux. D’ailleurs, Billy Campbell (The Killing – Les 4400) et Neil Napier (Riddick – 300), qui interprètent 2 frères, ont été bien choisi, ils correspondent parfaitement aux personnages et nous donnent envie de tout connaître de leur parcours et de ce qui les a poussé à en arriver là.

En ce qui concerne les personnages du centre de recherche, le Dr Hiroshi Hatake, interprété par Hiroyuki Sanada (Extant – Revenge – Ring), n’inspire pas confiance et l’acteur sait comment appuyer sur les détails de son personnage pour nous le faire comprendre.

Par contre, si on essaye de creuser un peu plus profond dans le scénario et la qualité de la série, on se retrouve vite à se demander ce qu’on fait encore devant cette série. Un scientifique qui embarque avec son ex-femme, sa présumée futur nouvelle petite-amie et qui va tomber sur son frère qui a été l’amant de sa femme… Voilà le fil conducteur entre les personnages que l’on va suivre pendant 13 épisodes. Et si on y regarde de plus près, ces scientifiques qui sont venu isoler un virus et trouver un remède, sont-ils vraiment efficaces? Ils sont tout autant étonnés que nous de voir que ça ne fait qu’empirer.

“Helix” ne révolutionne pas du tout le genre science-fiction et n’apportera absolument rien à votre connaissance sérielle, mais ce qui est certain, c’est que si vous aimez les petits moments angoissants dans un couloir ou entre deux bouches d’aération, les animaux génétiquement modifiés et instables, des humains qui agissent comme des morts-vivants, alors foncez et régalez-vous !

N’attendez cependant pas d’avoir toutes les réponses à vos questions et de ne pas vous retrouvez plus perdu qu’au commencement lorsque vous arriverez au final de cette première saison.

avis-saison-1-helix-ce-soir-sur-syfy-france-essentiel-series

Qu’est-ce que l’avenir me réserve?

Pour ceux d’entre vous qui ont suivi “Lost”, je me retrouve un peu devant le même genre d’incompréhensions. “Pourquoi?”. Ça en devient très irritant !

Mais passons,  vous arrivez mi-saison et le rythme reprend un peu plus, histoire de ne pas vous perdre trop rapidement. On arrivera à une vision d’ensemble de ce qui se passe et la deuxième partie de saison sera un brin plus captivante.

En bref, “Helix” n’est pas une mauvaise série en soi, elle n’aura juste pas été ma tasse de thé et étant moi-même un peu sensible au niveau de l’angoisse j’ai fermé les yeux par moment sursauté facilement. Je trouve juste dommage qu’il ait fallu 13 épisodes pour en arriver là. Le fond était bon mais la trame pour y arriver est vraiment trop fouillis et désordonnée.

Partager.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Ping de retour Les séries renouvelées et annulées 2013/2014 - Mise à jour du 11 décembre 2013 | Essentiel-Series

  2. Ping de retour "12 monkeys" : Saison 1 - Episode 1 | Essentiel-Series

Laissez une réponse