“Hannibal” – En reprendrez-vous une part? – Saison 1

0

La fiche technique:

Créateurs: Bryan Fuller basé sur le roman de Thomas Harris
Producteurs: Katie O’Connell, Martha De Laurentiis, Sara Colleton et Jesse Alexander
Production:  Gaumont International Television
Acteurs: Hugh Dancy (Agent spécial Will Graham); Mads Mikkelsen (Dr. Hannibal Lecter); Caroline Dhavernas (Dr. Alana Bloom); Hettienne Park (Beverly Katz); Laurence Fishburne (Agent spécial Jack Crawford)
Chaîne de diffusion: NBC
Genre: Thriller – Drame
Saisons: 1 (en production) – 10 Episodes
Site officiel: Hannibal

“Hannibal” Pilote Saison 1- Le pitch:

On suit les enquêtes de l’agent spécial Will Graham, consultant pour le FBI, spécialisé dans la traque de sérial killers pour lesquels il arrive à faire preuve d’une grande empathie.

Véritable faire-valoir pour son travail, cette faculté est également un mal qui le ronge psychologiquement.

Will Graham, à la demande de ses supérieurs hiérarchiques, se doit alors de consulter auprès du célèbre docteur en psychiatrie, le Dr Hannibal Lecter.

La bande annonce:

L’avis de Serial Viewer

Les préquels, en ce moment, c’est un peu la mode. Après Bates motel pour Psychose et The Carrie Diaries pour Sex & The city, c’est au tour du plus célèbre serial killer fictif d’avoir droit à sa série.

J’ai déjà eu l’occasion de regarder les 5 premiers épisodes (notez que l’épisode 4 a été transformé en Websérie après l’attentat de Boston, entraînant l’annulation de l’épisode), force est de constater que, dans l’état actuel de la diffusion, la série n’est pas axée sur Hannibal Lecter! C’est là que le bas blesse…

Personnellement, l’évocation du nom d’Hannibal est tout de suite associée aux meurtres sordides et surtout au cannibalisme. Or, rien que sur les deux premiers épisodes, je pense que l’on ne voit le Dr Lecter qu’une dizaine de petites minutes. Assez frustrant pour un début.

En réalité, la dramaturgie est essentiellement axée sur Will Graham qui, pour ceux qui connaissent l’oeuvre littéraire de Thomas Harris, sera l’agent qui mettra le Dr Lecter derrière les barreaux. Will Graham est chargé d’enquêter sur une série de serial killers: en gros, chaque épisode amène un nouveau tueur qui sera traqué durant toute la durée du show.

En trame de fond, on a le travail sur la psychologie des personnages récurrents de la série et plus particulièrement, et heureusement j’ai envie de dire, sur Hannibal Lecter qui dévoile peu à peu son caractère manipulateur et machiavélique, usant de sa rhétorique et de son pouvoir de persuasion pour installer un climat de confiance dissimulant le psychopathe que l’on entrevoit déjà.

En définitif, s’il n’ y avait pas ce côté psychologique bien travaillé, nous serions juste en présence d’un mix entre “Dexter” et “Esprits criminels”. D’un point de vue qualitatif, cela reste cohérent. L’ambiance instaurée sied bien au genre thriller. L’atmosphère est lourde, les dialogues sont percutants, les scènes sanglantes (sans tomber dans le gore) sont parfaitement mises en exergue, bref, ça marche…

Il ne faut surtout pas s’arrêter sur les 2 premiers épisodes: lourds, longs à démarrer, laissant un goût d’amertume au vu de l’attente de cette série. On ne sait pas à quelle sauce on va être mangé mais bien souvent la persévérance paye et le troisième épisode lance vraiment les débats.

Un mot sur les acteurs; Mads Mikelsen : Si j’avais écrit cette review juste après le deuxième épisode, je l’aurais bien descendu. Contrairement à l’interprétation de Kevin spacey dans “House of Cards” ou Bacon dans “The following”, on ne peut pas dire que l’interprétation du Chiffre dans “Casino royale” soit franchement transcendante. Mais à l’image de la série, sa présence dans le troisième épisode fait vraiment du bien et plonge le téléspectateur dans le monde étriqué de Hannibal Lecter.

En ce qui concerne les autres acteurs, je passe volontiers la perf de Lawrence Fishburne. J’ai l’impression qu’il bénéficie d’une jurisprudence “Matrix”. Déjà assez fade dans les Experts, l’acteur n’apporte rien à la série. La belle surprise vient de Hugh Dancy: l’acteur anglais nous propose un jeu assez posé dans un registre de consultant de FBI complètement torturé par les différentes enquêtes qu’il est amené à résoudre.

En définitif, alors que j’étais prêt à descendre la série, il s’avère que “Hannibal” s’annonce prometteuse. Par forcément captivante à ses débuts, elle a encore besoin de mûrir mais laisse déjà entrevoir un réel potentiel. D’un point de vue personnel, j’attends bien évidemment beaucoup plus de travail de fond sur Hannibal Lecter et sur la relation qu’il entretient avec son patient, l’agent spécial Graham. Etant donné la tournure des événements de la série (que je vous laisse découvrir), je pense que les créateurs de la série répondront rapidement aux attentes de leur public. Bref, une série que je vais suivre encore quelques épisodes avant de décider si oui ou non elle a le mérite d’être suivie.

Qu’avez vous pensez d’Hannibal? J’attends vos avis sur cette série.

Rendez-vous sur le blog de Serial Viewer pour plus de chroniques.

hannibal-critique-premiers-episodes-essentiel-series

Mads Mikkelsen (Hannibal Lecter)

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse