Guys With Kids – Saison 1 Episode 1

2

La fiche technique:

Créateurs: Jimmy Fallon, Charlie Grandy
Producteurs: Jimmy Fallon, Charlie Grandy, Lorne Michaels
Production:  Universal Television, Broadway Video
Acteurs: Anthony Anderson (Gary), Zach Cregger (Nick), Jesse Bradford (Chris), Jamie-Lynn Sigler (Emily), Tempestt Bledsoe (Marny), Erinn Hayes (Sheila)
Chaîne de diffusion: NBC
Genre: Sitcom – Comédie
Saisons: 1 (en production) – 13 Episodes
Site officiel: Guys With Kids

“Guys With Kids” Pilote Saison 1- Le pitch:

Trois jeunes papas trentenaires, essayent tant bien que mal de vivre leurs vies à leurs façons tout en essayant d’élever leurs enfants.

Qu’il s’agisse d’un père au foyer, d’un nouveau divorcé ou d’un homme marié qui passe son temps au travail, ces trois hommes ne veulent absolument pas mettre leur côté mâle et jeune à part.

Quand il est question de garder une vie sociale active, ces 3 là commencent à savoir que c’est pratiquement incompatible avec le fait d’être jeune papa. Les femmes sont là pour les rappeler à l’ordre, mais parfois, ça dérape et ça donne le bain dans l’évier ou ça tient ses enfants en laisse dans les magasins.

Qui a dit que c’était facile d’être jeune papa?

La bande annonce:

Mon avis:

A mon avis LE pilote potache le plus ringard et ridicule de l’année 2012. (Sans compter “Work It” et son annulation.)

Je ne sais pas exactement ce qui est prévu pour la suite de la saison, mais un épisode est largement suffisant pour ne pas nous donner envie de voir la suite.

Les situations complètement ridicules sont loin d’être marrantes et les seuls passages comiques ce sont les enfants qui les font. Les acteurs ne sont pas pour autant mauvais, c’est surtout le principe qui me laisse perplexe. Il ne suffit pas de ridiculiser un genre pour faire d’une série une comédie. Ou alors on ne parle que d’une personne, ici on ridiculise le genre masculin et sous toute ses formes.

Au casting on retrouve Anthony Anderson (Big Mama, Scary Movie 3, 4 & 5), Jesse Bradford (Romeo + Juliet, Happy Endings) et Zach Cregger (Friends with Benefits). On sait déjà (mis à part peut-être Jesse Bradford) que le comique ne va pas exceller.

Les femmes n’apparaissent qu’au second plan et sont les seules personnes sérieuses de la série. Il faut savoir faire deux poids deux mesures en ce qui concerne ce type de sujet.

Avec un peu plus de retenue, il aurait peut-êrte été intéressant de voir la différence entre la vie d’un père au foyer, d’un divorcé ou de celui qui travaille toute la journée. De mettre en parallèle, à juste dose, les difficultés rencontrées. Et je ne parle pas forcément du sexe comme c’est appuyé dans ce premier épisode.

A la différence, “Babby Daddy” est cent fois plus comique alors qu’elle met en avant un jeune papa qui sort du lycée. Pourquoi? Parce qu’elle semble réaliste. Tout comme “Raising Hope”. Deux adolescents dans des séries similaires battent à plate couture une série sur 3 adultes. Faites le compte.

En bref, vraiment dommage, je ne pense pas que les 13 épisodes soient diffusés au complet. Un peu de pincette et d’ajustement auraient été nécessaires pour faire apprécier la série et donner envie de regarder les épisodes suivants.

(Voir les avis sur “Baby Daddy” et “Raising Hope)

guy-with-kids-saison-1-essentiel-series

Anthony Anderson (Gary) – Jesse Bardford (Chris) – Zach Cregger (Nick)

Partager.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Ping de retour Les séries commandées pour 2012/2013 | Essentiel-Series

  2. Ping de retour People's Choice Award 2013 - 9 Janvier 2013 | Essentiel-Series

Laissez une réponse