Critique Le Bureau des Légendes – Episodes 1 & 2

0

Malgré une mise en route un peu laborieuse, les deux premiers épisodes du Bureau des Légendes, la nouvelle série de Canal + renferment des promesses scénaristiques intéressantes.

La fiche technique 

Année : 2015
Créateur :
 Éric Rochant
Production : Mathieu Kassovitz (Guillaume “Malotru” Debailly),Jean-Pierre Darroussin (Henri Duflot), Sara Giraudeau (Marina Loiseau), Florence Loiret-Caille (Marie-Jeanne), Léa Drucker (Dr Balmes), Jonathan Zaccaï (Sisteron), Alexandre Brasseur (Pépé), Michaël Abiteboul (Mémé)
Genre : Drame, espionnage
Saison : 1 – 10 épisodes
Diffusion en France: 27 avril 2015 – Canal +

Le pitch

Au sein de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure), un département appelé le Bureau des légendes (BDL) pilote à distance les agents les plus importants des services de renseignements français : les clandestins. En immersion dans des pays hostiles, leur mission consiste à repérer les personnes susceptibles d’être recrutées comme source de renseignements. Opérant dans l’ombre “sous légende”, c’est-à-dire sous une identité fabriquée de toutes pièces, ils vivent durant de longues années dans une duplicité permanente.

De retour d’une mission clandestine de six années à Damas, notre héros – plus connu sous le nom de code Malotru – est promu au sein du BDL et reprend peu à peu pied dans sa vraie vie. Mais contrairement à toute procédure de sécurité, il semble ne pas abandonner sa légende et l’identité sous laquelle il vivait en Syrie…

Le Bureau des Légendes

On en pense quoi 

Canal + n’a plus à prouver sa dominance télévisuelle en matière de séries “made in” : Engrenages, Braco, Les Revenants… Aussi quand le festival Séries Mania a proposé le visionnage en avant-première des deux premiers épisodes du Bureau des Légendes, nous ne pouvions rater l’aoccasion !

Avec toute l’équipe de la série (acteurs, producteur et le showrunner Eric Rochant), nous avons pu faire connaissance avec ce Bureau des Légendes, une division très secrète de la DGSE qui s’occupe des espions infiltrés à l’autre bout du monde sous une autre identité : les clandestins. Eric Rochant prend son temps pour bien planter le décor, choix compréhensible compte tenu des tenants géopolitiques qu’intègre la série, mais le résultat reste tout de même complexe et lent. Surtout pour un pilot censé attirer le public. Mais cette lenteur est balayée dès le deuxième épisode avec l’enclenchement de tous les arcs scénaristiques, l’arrivée de Léa Drucker et l’élan américain qu’a voulu insuffler Eric Rochant.

Le réalisateur de Möbius s’est rendu sur le plateau de la série Damages pour “copier” de son propre aveu, la méthode outre-atlantique. Aussi tel un programme du câble, Le Bureau des Légendes aura une saison par an de 10 épisodes. La deuxième saison est déjà en cours d’écriture tandis que la troisième relève logiquement des plus ou moins bonnes audiences de la série. Suivant ce modèle, Rochant remplit les fonctions de showrunner, à savoir scénariste, producteur et coordinateur des différentes équipes. En résumé Le Bureau des Légendes C’EST Eric Rochant !

Mais comme disait-il lors du question-réponse post-visionnage, le meilleur des scénarios n’est rien sans la force de bons acteurs. Et le casting a de quoi faire tourner la tête. Comme aux États-Unis, les acteurs de “cinéma” sont venus lorgner du côté du petit écran et le résultat est là : si Mathieu Kassovitz fait du Mathieu Kassovitz, Jonathan Zaccaï et Léa Drucker sont éclatants dans leurs rôles respectifs d’espion inquiet d’avoir laissé glisser une information primordiale et une psy jetée dans cette fosse barricadée de secrets et de conventions. Et puis il y a Jean-Pierre Darroussin et ses cravates ridicules…

Bref Canal + a encore de beaux jours devant lui avant de se faire talonner par une autre chaîne qui saura présenter une série de l’acabit du Bureau des Légendes ! Rendez-vous lundi 27 avril à 20h55 pour les deux premiers épisodes.

Partager.

A propos de l'auteur

Laissez une réponse