“Breaking Bad” – Walter White, rebel with a cause – Retour sur 5 saisons…

1

La fiche technique:

Créateurs: Vince Gilligan
Réalisateurs: Vince Gilligan, Bryan Cranston, Johan Renck, Adam Bernstein, Terry McDonough, Colin Bucksey
Producteurs: Vince Gilligan, Patty Lin, Karen Moore
Production: Sony Pictures Television, AMC
Acteurs principaux: Bryan Cranston (Walter White), Aaron Paul (Jesse Pinkman), Anna Gunn (Skyler White), Dean Norris (Hank Schrader), RJ Mitte (Walter White Jr), Matt L. Jones (Badger), Steven Michael Quezada (Steven Gomez), Bob Odenkirk (Saul Goodman), Giancarlo Esposito (Gustavo « Gus » Fring), Jonathan Banks (Mike Ehrmantraut), Laura Fraser (Lydia Rodarte-Quayle), Jesse Plemons (Todd Alquist) 
Chaîne de diffusion: AMC
Genre: Drame
Saisons: 5 (série terminée) – 62 Episodes
Site officiel: Breaking Bad
Diffusion en France: Arte depuis le 9 octobre 2010 et Cinemax depuis le 20 octobre 2009

“Breaking Bad” – Le résumé de 5 saisons:

Les résumés et mon avis des saisons contiennent des SPOILS, des détails dévoilés. Assurez-vous avoir vu les saisons avant de lire des choses qu’au final vous souhaiteriez ne pas avoir lu. 

Saison 1

Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée à Albuquerque, Nouveau-Mexique, père de famille et mari respectueux. Sa femme Skyler attend leur deuxième enfant. Un jour il apprend qu’il est atteint d’un cancer des poumons, incurable, avec 2 ans à vivre au maximum. Il vit un quotidien dépressif, morose, monotone et inintéressant depuis des années et avec l’arrivée de cette nouvelle, tout va basculer. Après une discussion avec son beau-frère, Hank, agent des STUPS, sur les recettes en million de dollars, des dealers de méthamphétamine, Walter va commencer une crise de la cinquante hors du commun. Il décide de s’associer au meilleur délinquant de sa classe de chimie, Jesse Pinkman, pour monter un réseau de méthamphétamine artisanale.

Si jusque-là tout fonctionne pour le mieux et l’argent rentre régulièrement, Walter devient célèbre dans le milieu sous le nom d’Heisenberg Mais lui et Jesse vont bientôt connaître les revers de la médaille.

Saison 2

Enlevés par Tuco Salamanca, Walter et Jesse doivent trouver un moyen de s’échapper vivants. Pendant ce temps, Skyler a parlé de la disparition de Walter à son beau-frère, qui part immédiatement à sa recherche. Walter va mettre ses absences sur le compte de la maladie, rendant Skyler de plus en plus méfiante. Après quelques mésaventures avec leurs dealers, Jesse et Walter doivent trouver un autre moyen de vendre leur production. C’est à ce moment-là que Saul Goodman entre en jeux et présente un grand baron de la drogue à Walter. Ce dernier extrêmement discret mais efficace, n’est autre que le patron d’une grand chaîne de restaurants de poulet; “Los Pollos Hermanos”.

Le cancer de Walt commence a reculé, il est alors temps de penser à l’opération. Sous l’effet des médicaments, Walter va dévoiler des détails à Skyler qu’il aurait mieux fait de garder pour lui. Une overdose, une cure de désintoxication, un crash d’avion, une séparation, l’avenir de Walter et Jesse prend une direction différente que celle qu’ils avaient imaginée.

Saison 3 – 

Suite à la découverte des activités de Walt, Skyler demande le divorce. Nouvelle que Walter a du mal à encaisser et se justifie par la seule raison qu’il a toujours fait ça pour sa famille et subvenir à ses besoins. Quant à Jesse qui ne se remet pas de la mort de sa petite amie tente de créer son propre réseau de méthamphétamine, seul. Walter apprend la liaison de sa future ex-femme et le nouveau réseau de son ancien partenaire. Gus tente alors de le remettre sur les rails de la fabrication en lui proposant le nec plus ultra du laboratoire de méthamphétamine. Il sera finalement rejoint par Jesse qui tentera encore une fois de faire cavalier seul.

Alors que Hank se retrouve piégé et hospitalisé, Skyler va prendre l’initiative de payer pour ses soins médicaux en lui expliquant que Walt est en proie à un problème de jeux et de paris et que c’est pour cette raison qu’elle le quitte. Plus maligne que Walt peut le penser, elle lui propose de s’associer avec lui en tant que comptable, pour blanchir l’argent le mieux possible.

Mais pour Walter ce n’est pas le moment de penser à ce genre de choses. Entre Gus et Jesse rien ne va plus. Walter se rend compte qu’ils sont les prochaines cibles de leur patron mais ne compte pas se laisser faire et échafaude un plan pour s’en sortir vivant tout en continuant d’être le meilleur fabricant de drogue bleue.

Saison 4 – 

Rien ne va plus entre Gus et Walter. Tandis que Jesse est proche de la dépression, Gus et Mike le prennent sous leurs ailes pour qu’il se sente important et utile au réseau. Entre Skyler et Walt les tensions commencent aussi à s’échauffer. Skyler essaye de le mettre en garde contre ses actions destructrices mais Walt lui montre alors une personnalité qu’elle ne connaissait pas. Un nouveau Walter White se dégage et à partir de ce moment-là aucun retour en arrière n’est possible.

Une vendetta éclate et tous les coups sont permis entre Gus et Walter; famille, menace, trahisons. Mais plus déterminé que jamais à mettre un terme à cette pression, Jesse revient auprès de son associé de toujours pour mettre en place un plan les libérant définitivement de l’emprise des cartels et de Gustavo Frings.

Saison 5 – 

Mike s’associe avec Walter et Jesse en assurant la distribution de leur marchandise. De nouveaux partenaires apparaissent et de nouveaux hommes de mains par la même occasion. Côté personnel, Skyler s’éloigne de plus en plus de Walt et essaye tant bien que mal de le persuader de laisser ses enfants aller vivre chez Mary et Hank. Elle continue le blanchiment d’argent et la gestion de la station de lavage mais se méfie toujours autant. Le laboratoire mobile de Walter et Jesse fonctionne à merveille mais les matières premières commencent à se faire rares. C’est le cas de la méthylamine. Walter met en place un plan ficelé à merveille pour parvenir à voler une citerne complète sans se faire prendre. Ce coup sera décisif pour la relation Jesse/ Walter car Todd en  agissant selon son instinct va provoquer la mort d’un jeune garçon. Jesse ne s’en remettra pas, trop fragile il décide de quitter la production, laissant Mr White seul avec Todd pour maintenir en vie le réseau Heisenberg.

Mike est au courant de tous les détails des plans que Gus mettait en place, tout comme le nom de ses associés, maintenant en prison. Lorsque Walter essayera de s’approprier ces informations, le duo se terminera en solo. Parfait imprévu pour Walter qui se retrouve en confiance avec Todd pour mener à bien son usine de méthamphétamine comme avant.

Malheureusement Hank se rapproche de la vérité et Walter White se retrouve affiché comme le plus grand trafiquant de drogue du pays. Ses nouveaux associés lui tourneront-ils le dos ou sera-t-il entouré pour se sortir de la pire situation de sa vie?

Breaking Bad – La bande annonce récapitulative:

 

Mon avis: 

Une des plus célèbres séries de ces 10 dernières années vient de toucher à sa fin. “Breaking Bad” diffusait son tout dernier épisode ce dimanche 29 septembre sur AMC. Il est temps de faire un point sur ces 5 saisons qui auront tenu en haleine des millions de téléspectateurs à travers le monde. Notons d’ailleurs que ce dernier épisode a été suivi par 10,3 millions de personnes, ce qui représente un nouveau record pour la série qui était établi à 6,58 millions. Côté téléchargement la série réalise là encore sont plus gros chiffre, puisqu’en 12h l’épisode final “Felina” a été téléchargé illégalement 500 000 fois !

Vivre ou Survivre

En 2008, les téléspectateurs découvrent l’univers monotone et gris de Walter White, des sautes d’humeur de sa femme Skyler, de l’immaturité de Jesse Pinkman et de l’écrasant égo de Hank. Pour être franche, la série ne m’a pas tout de suite rendue accro. Je ne connaissais pas Bryan Cranston sauf de ouï-dire et la seule raison qui m’a donné envie de m’y mettre c’est Aaron Paul.

Passé les 5 premiers épisodes je ne pouvais déjà plus m’en passer. Vince Gilligan a réussi à mettre en parallèle les deux types de personnes victimes du fléau de la méthamphétamine; les dealers et les drogués. Ce qui aura d’ailleurs été un frein pour la diffusion française. Aucune chaîne ne voulait diffuser cette série choquante jusqu’à con achat par Arte. Rangez les bonnes mœurs et bonnes manières, “Breaking Bad” a tout bouleversé en 5 ans et l’univers familial de “Weeds” peut aller se rhabiller.

Ancré dans l’histoire de trafic de méthamphétamine, les plans caméra sont d’un excellent niveau. Aucun détail n’est ici sans importance. Un épisode à propos d’une mouche, une tragédie caravanesque (lire l’article sur la triste histoire du camping-car de Breaking Bad), des flashbacks de qualité et une bande originale très diversifié qui rend la série et les événements encore plus vivants. On reviendra d’ailleurs sur la bande originale un peu plus loin.

La misérable vie pathétique de Walter White au milieu de la vie presque paradisiaque des autres va vite prendre un nouveau détour pour nous embarquer de force dans un enchaînement de scènes mémorables au goût de “reviens-y”

breaking-bad-saison-1-a-saison-5-felina-un-final-hors-normes-et-exceptionnel-essentiel-series1

Walter White (Bryan Cranston)

Prise de Pouvoir

En ce qui concerne le casting, il n’aurait pas pu être mieux trouvé et va évoluer pendant 5 saisons. Rendant les personnages les plus faibles en maîtres du monde et les personnages les plus influents en poussière. On commence bien évidemment par Bryan Cranston (Malcolm, Little Miss Sunshine) pilier de la série, faible souris de laboratoire en début de diffusion ayant encore moins de charisme que sa femme, deviendra la personne la plus crainte de tout le Nouveau-Mexique (si ce n’est de toute l’Amérique). Son changement de caractère se fait tout en finesse, mais minutieusement, aucun détail n’est oublié. Son regard, sa posture ou sa façon de parler, Walter White et Heisenberg, deux personnes que tout oppose ne font qu’un !

Son acolyte Jesse Pinkman interprété par Aaron Paul (Big Love) va quant à lui connaître la pire descente aux enfers qu’il n’aurait pu imaginer. Pensant rentrer dans un business simple et sans prise de tête, il va se retrouver affaibli, séquestré, suicidaire, meurtrier mais le pire de tout, apeuré de tout et de tout le monde. Toutes les étapes de sa transformation sont clairement visibles à chaque fin de saison. Une saison, une étape. Si pour Walter White il s’agit d’une renaissance, pour Jesse le voyage va vite se transformer en cauchemar.

Et lorsque l’on aborde les personnages qui les entoure on ne peut pas passer à côté de celui qui va se torturer matin et soir jusqu’à la fin de ses jours sur le cas Heisenberg. Hank Schrader (Dean Norris: Under The Dome – L’arme Fatale 2), le beau-frère de Walter, agent des STUPS (DEA) va devenir l’ennemi numéro un de Walt. Le moindre faux pas et c’est la case prison pour Walter et Jesse. Un problème? Absolument pas. Hank va servir de jouer à plusieurs reprises, en se faisant balader de gauche à droite par son beau-frère qu’il pense faible et naïf. Il ne faut pas oublier que Hank représente un modèle pour Walter Jr., le fils de Walt. Une raison bien suffisante pour Walt de se jouer de lui. Walter va rendre la vie de Hank misérable, en le poussant à la paranoïa auprès de ses collègues.

Bien sûr, Walt n’aurait jamais pu en arriver là sans l’aide de sa femme, Skyler, interprétée par Anna Gunn (Deadwood – The Practice). Mère au foyer “castratrice” en début de série, associée en blanchiment d’argent en fin de show. Elle va évoluer, tout comme les autres personnages, mais Skyler n’arrive pas à aller de l’avant. Forte et charismatique un jour, dépressive un autre. Il n’y a que pendant cette 5ème saison que je l’ai trouvé à sa place. Très bien dans sa peau malgré le fait qu’elle n’aura jamais été aussi méfiante à propos de son mari.

Walter White avait donc tout intérêt à piocher les bonnes cartes pour établir son jeu entre ses proches tous autant différents les uns que les autres.

Chasse à L’homme

Les personnages “secondaires” de la série qu’il s’agisse de RJ Mitte (Walter Jr), Betsy Brandt (Marie Schrader), Bob Odenkirk (Saul Goodman), Giancarlo Esposito (Gustavo “Gus” Frings), Jesse Plemons (Todd Alquist) ou Jonathan Banks (Mike Ermantraut) ont tous eu un rôle majeur à jouer dans l’épopée de Walter White. Ayant chacun une part de responsabilité (peut-être excepté le fils White), ils vont tous en subir les conséquences et je n’aurais pas vu meilleur casting pour élever Walter White du simple prof de chimie au grand manitou de la drogue.

Les Points Importants

Comme je le disais plus haut, la musique n’a pas été choisir à la légère. Chaque épisode comme chaque scène est minutieusement et musicalement étudiée pour absorber l’esprit des téléspectateurs. Dans l’épisode 2 de la troisième saison, “Caballo Sin Nombre” (traduction espagnole de “Un Cheval Sans Nom”), Walter White traverse le désert au volant de sa Pontiac sur le célèbre titre “Horse With No Name” du groupe America… Rien de mieux pour illustrer la situation de Walter lorsqu’il se fait arrêter en plein milieu du désert pour un feu cassé. On verra apparaître du dubstep ou beaucoup d’autre musiques improbables. La musique a une très grande importance pour rendre une scène encore plus crédible.

Bien sûr, cela dépend évidemment de chacun. Pour ma part, musique et scénario sont indissociables.

Felina

L’ultime épisode d’une longue série d’emmerdes et de retournements de situations va nous offrir ce que l’on attend depuis longtemps, un duel Jesse/Walter. Alors que Walter est revenu le sauver de ses kidnappeurs, Jesse aura le choix. Tuer son mentor et lui rendre un grand service ou le laisser se dépatouiller tout seul et fuir le plus rapidement et le plus loin possible de tout ce merdier qui l’entoure. L’élève dépasse enfin le maître, il prouve à Walter que contrairement à lui, il possède encore un minimum d’humanité. On sait à ce moment-là que Walter ne maîtrise plus la situation. Il s’en retournera où il n’aura jamais été aussi vivant, son labo…

breaking-bad-saison-1-a-saison-5-felina-un-final-hors-normes-et-exceptionnel-essentiel-series

Jesse Pinkman (Aaron Paul) – Walter White (Bryan Cranston)

En bref, un dernier épisode à la hauteur de nos espérances. Un personnage principal qui aura contribué au show jusqu’à la fin et qui nous offre un très “beau” final. Une série complète, un achèvement que l’on n’aurait pas pu voir autrement. Voilà un très bon épisode qui n’aura rien essoufflé d’un scénario impeccable qui a tenu en haleine des fans heureux depuis 5 saisons, qui va en faire rentrer certains en dépression et qui va en réconcilier d’autres avec le monde des séries ! Rien n’aurait été à continuer car la boucle est bouclée et personne n’aurait pu voir les choses se terminer autrement

Il pourrait y avoir encore beaucoup de choses à dire sur ce show mais je ne me contenterais que de féliciter Vince Gilligan, qui a su traiter un sujet délicat sans en faire une apologie mais un état des lieux. Tout comme son compatriote Dexter Morgan, Walter White restera à jamais le méchant le plus apprécié des séries télévisées.

Walter White va rentrer dans le Guinness Book des records grâce à des appréciations de la presse pure à 99% selon Metacritic ! Le score de “Breaking Bad” n’a jamais cessé d’augmenter de saison en saison. Remportant ainsi 43 récompenses sur 121 nominations depuis 2008.

Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Ping de retour "Breaking Bad" - Out The Box étudie la créativité derrière ce grand succès | Essentiel-Series

Laissez une réponse