“Bob’s Burgers” – Saison 1

2

La fiche technique:

Année: 2009
Créateurs:
  Loren Bouchard, John Dylan Keith
Réalisateurs: Loren Bouchard, Jim Dauterive
Production: Bento Box Entertainment, 20th Century Fox Television
Acteurs: H. Jon Benjamin (Bob Belcher et Jimmy Pesto Jr.), John Roberts (Linda Belcher), Dan Mintz (Tina Belcher), Eugene Mirman (Gene Belcher), Kristen Schaal (Louise Belcher), Jay Johnston (Jimmy Pesto), Sarah Silverman (Ollie Pesto), Laura Silverman (Andy Pesto)
Chaîne de diffusion: FOX
Genre: Comédie – Animation
Saisons: 5 (série en production) – 88 Episodes
Diffusion en France: Aucune date annoncée

“Bob’s Burgers” Saison 1- Le pitch:

Bob et Linda Belcher sont propriétaires d’un snack, “Bob’s Burgers” spécialisé dans le hamburger. Après avoir subi fermetures sur fermetures, ils essayent tant bien que mal de gérer leur affaire familiale.

Leurs enfants ne sont pas là pour arranger les choses. L’ainée, Tina, est une ado frustrée qui fantasme sexuellement sur des zombies. Toujours en quête du grand amour, elle ne se facilite pas la tâche avec ses envies complètement irréelles et absurdes. Quant à Gene, le garçon perturbé et un brin farfelu, il n’hésite pas à manger tout ce qu’il trouve pour savoir quel effet cela peut avoir sur son organisme. La petite dernière, Louise n’est pas une enfant comme les autres. Manipulatrice et déjantée, toujours affublée d’oreilles de lapin rose, elle profite souvent de la crédulité de son frère et de sa soeur pour ses expériences psychiques, immorales, dangereuses et souvent tordues.

Bob et Linda vont aussi devoir gérer une nouvelle concurrence qui s’installe rapidement.

La bande annonce:

Mon avis:

“Bob’s Burgers” est une série animation créée en 2009 par Loren Bouchard et diffusée en 2011 sur la FOX.  Loin de l’humour des “Simpsons” et autres séries d’animation folles, “Bob’s Burgers” est quand même destiné à connaître le même parcours. Avec des courts épisodes de 26 minutes en moyenne, c’est l’idéal pour décompresser et se payer une bonne tranche de rire.

“Bob’s Burgers” est une série qui n’est, pour le moment, disponible que sur internet pour nous français. Aucune date n’est encore annoncée pour une éventuelle sortie sur nos chaînes françaises et je ne sais pas si on la verra un jour. Peut-être sur des chaînes du câble ou cryptées comme le groupe Canal+, ça lui ressemble bien.

Je me devais de vous faire partager les purs moments d’humour, de quiproquos et de sarcasmes qui font tous les épisodes. Les audiences américaines ne sont pas exceptionnelles, en dépassant tout juste les 5 millions d’adeptes pour la première saison, mais la FOX semble croire en cette oeuvre et entame la production d’une cinquième saison, prévue pour cet automne.

Il est clair que l’humour de “Bob’s Burgers” est un humour vraiment très particulier, notamment celui de Louise (Kristen Schaal; “The Dinner” – “Toy Story 3”), la petite dernière. Dans le premier épisode, elle alimente un mensonge comme quoi le restaurant de son père servirait de la viande humaine, ou alors dans l’épisode 12, lorsque son père est menacé d’être jeté dans une benne à ordure de restes de langoustines, elle crie à la foule « jetez le, jetez le, jetez le ! ». Cette enfant n’a aucune pitié pour sa famille tant que cela va dans le propre intérêt de ses folies. Cependant, il faut se méfier de Louise, elle ne le fait peut-être pas penser, mais c’est sans doute le membre de la famille le plus intelligent.

 Je vous conseille fortement de regarder cette série au moins en VOST (malheureusement toutes les saisons ne sont pas disponibles en VOSTFR). Toute la famille, à l’exception de Louise, est doublée par des hommes. Et ce n’est que pour notre plus grand bonheur lorsqu’il s’agit de Tina (Dan Mintz; “American Crime” – “Cookers”). Incapable de prendre une décision lorsqu’elle panique, elle fait une sorte de bruit « uuuuuuuuuuuh » avec un air béat qui la rend hilarante. Elle fait des rêves érotiques avec des zombies et elle aime ça. Aucun garçon ne s’intéresse à elle et ce n’est pourtant pas faute d’efforts… de son côté seulement.

Le fils Belcher, Gene (Eugene Mirman; “Flights of the Conchords”), est un garçon assez spécial. Se considérant comme un musicien et un acteur, il passe la majorité de son temps à faire l’homme sandwich pour son père, avec un mégaphone-laser-pets. Il n’en loupe pas une pour se faire remarquer. Que ce soit à l’école ou au restaurant.

Linda (John Roberts; “La Guerre des Boutons ça recommence”), la mère, est assez naïve mais emplie d’une joie de vivre incroyable, qu’elle en serait presque énervante. Elle n’a pas forcément les idées les plus brillantes pour promouvoir son restaurant, mais y met du coeur à l’ouvrage, même si cela n’a pas pour habitude de fonctionner. Oui parce que ce snack, se situe juste à côté d’une morgue crématorium et en face d’un restaurant italien qui marche fort.

Quant à Bob (H. Jon Benjamin; “Archer”, “Et plus si affinité”), le fière père de famille et chef de restaurant, il considère ses hamburgers comme les meilleurs et ne cesse d’innover ses recettes. Manque de pot pour lui, il traverse toutes les galères et doit assumer toutes les conséquences des actes de ses enfants et de sa femme. Il va même se retrouver coincé dans un cercueil ou encore dans les murs de sa propre maison.

La qualité de l’animation est pour moi très bonne, pas parfaite évidemment, mais l’animation en flash n’est pas très courante sur les chaînes de télé. L’animation en flash la plus connue étant “Happy Tree Friends”. Le scénario de chaque épisode se tient, et les scénaristes font en sorte que chaque histoire ne soit pas trop lourde ou trop complexe pour les 26 minutes en moyenne des épisodes.

bobs-burger-critique-serie-animation-fox-essentiel-series

Louise Belcher se la joue Walter White

Il est certain que l’humour utilisé pour la série est très particulier et on est loin de l’humour des “Simpsons”, mais cette série d’animation a su s’imposer parmi toutes celles qui existent déjà et qui ont dû fermer boutique. D’ailleurs les audiences sont assez proches de sa camarade “American Dad”. Même si on reste encore à 1 million sous les “Simpsons”, cette série vaut son pesant de cacahuètes. D’ailleurs, lors d’un épisode des “Simpsons”, Homerland,  on a pu voir apparaitre toute la famille Belcher chez Homer. On a aussi pu voir un crossover entre “Archer et “Bob’s Burgers” lors de la quatrième saison de “Archer”

“Bob’s Burgers”, on aime ou on n’aime pas, vous êtes mis dans le bain tout de suite et les épisodes sont sans pitié.

Partager.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Ping de retour Les séries renouvelées et annulées 2013/2014 - Mise à jour du 11 décembre 2013 | Essentiel-Series

  2. Ping de retour Previously #8 - Des dessins et des américains | Essentiel-Series

Laissez une réponse