“Banshee” – Saison 1 Episode 1

2

La fiche technique:

Créateurs: Jonathan Tropper, David Schickler
Producteurs: Alan Ball, Greg Yaitanes, Jonathan Tropper, David Schickler
Production:  Your Face Goes Here Entertainment
Acteurs: Antony Starr (Lucas Hood), Ivana Miličević (Carrie Hopewell), Ulrich Thomsen (Kai Proctor), Ben Cross (Mr. Rabbit), Frankie Faison (Sugar Bates)
Chaîne de diffusion: HBO
Genre: Drame – Action
Saisons: 1 (en production) – 7 Episodes
Site officiel: Banshee

“Banshee” Pilote Saison 1- Le pitch:

A sa sortie de prison, un homme quelque peu mystérieux va mener une quête personnelle servant son propre intérêt. Celle-ci le mènera jusqu’à Banshee, un petit village reclus de la société où il y fera des rencontres fortuites qui l’amèneront à devenir le nouveau shérif.

Cette grande responsabilité est pour lui un moyen de couverture contre les ravisseurs qui le pourchassent. Mais rien n’est sûr…

La bande annonce:

Mon avis:

Avec un producteur délégué comme Alan Ball (à l’origine de “Six Feet Under” et de “True Blood”) la chaîne Cinemax investit dans ce qui semble être une nouveauté tout droit sorti de l’imagination créatrice de deux producteurs/scénaristes jusqu’alors inconnus.

Jonathan Tropper et David Schickler  signe ici leur premier projet qui semble prometteur. L’histoire d’un type qui sort tout juste de prison et qui va se retrouver du jour au lendemain shérif d’une petite bourgade appelée Banshee. Partant de là, on est en droit de s’interroger sur la solidité de l’histoire. Synopsis rigide qui ne donne pas envie de regarder, on se lance et on découvre finalement que, comme beaucoup de série, les apparences peuvent êtres parfois trompeuses. Le personnage principal incarné par Antony Starr (vu dans “Xena la Guerrière”) est à la fois énigmatique et plat. On ne sait pas vraiment si l’idée était d’en faire un protagoniste inexpressif, viril et mystérieux ou si au contraire ce personnage devait faire ressortir un maximum d’émotions. Mais comme tout bon pilote, la série se structure et imposent ses bases.  Avec un budget assez solide pour un premier épisode, on nous assaille de scènes d’action à mon sens souvent inutiles (Surtout la scène de poursuite dans la ville). Parfois gratuit mais pas dérangeant, on y verra des mains trouées et des têtes empalées. Heureusement  pour les âmes sensibles, la qualité des effets spéciaux n’est pas grandiose, ce qui suffira à briser l’illusion fictive qui se dresse devant vous.

Quant à la narration, les relations entre personnages avancent lentement et les plus intéressantes (par exemple celle de Lucas Hood et de son ex Carrie) sont mal exploitées. On aimerait en apprendre un petit peu plus sur le sombre passé qui les lient. Mais on admire l’insertion d’une pluralité de personnages qui donneront vies à différentes trames et évènements et desquelles s’émanera une homogénéité constante. On désire s’attacher à eux du fait de leurs passées et de leurs psychologies respectives. L’ancien boxeur devenu barman est chaleureux avec un soupçon de vice, ce qui soudera un lien de complicité entre lui et le héros.  De plus, le méchant Kai Proctor, joué par Ulrich Thomsen (“The Broken”, “The Substitute”) est attachant et très froidement interprété.

Les plans de caméras sont sympathiques et rappellent ceux de “True Blood” ou encore “Breaking Bad”. Parfois très subjectif, on alterne avec des plans d’ensembles, des gros plans et des panoramiques qui combleront l’atmosphère sordide du show.

Ambitieux dans la forme, on regrette toutefois un surplus de clichés et d’effets spéciaux qui n’auront servis qu’à amadouer le spectateur. Mais on s’y laisse prendre et on regarde cet épisode d’une heure avec un certain intérêt. Puis on éteint son téléviseur en y pensant toujours, puisque Cinemax nous livre ici quelque chose de sympathique et de terriblement attachant. A regarder.

banshee-pilote-saison-1-essentiel-series

Antony Starr (Lucas Hood)

Partager.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Ping de retour Les séries renouvelées et annulées 2013/2014 - Mise à jour du 11 décembre 2013 | Essentiel-Series

  2. Ping de retour Les séries renouvelées et annulées 2013/2014 - Mise à jour du 11 décembre 2013 | Essentiel-Series

Laissez une réponse