“Alphas” – Saison 1

2

La fiche technique:

Créateurs: Michael Karnow et Zak Penn
Producteurs: Ira Steven Behr, Zak Penn et Gail Berman
Production: BermanBraun, Universal Cable Productions
Acteurs: David Strathairn (Dr Lee Rosen), Ryan Cartwright (Gary Bell), Warren Christie (Cameron Hicks), Azita Ghanizada (Rachel Pirzad), Laura Mennell (Nina Theroux), Malik Yoba (Bill Harken)
Chaîne de diffusion: SyFy
Genre: Action, Science-Fiction
Saisons: 2 (en production) – 14 Episodes
Site officiel: Alphas

“Alphas” – Le pitch:

Le Dr Lee Rosen dirige une unité secrète du gouvernement, qui recrute des personnes hors du commun pour protéger le pays. Ces personnes sont dotées de pouvoirs neurologiques très puissants.

Il ne s’agit pas de pouvoir voler ou de prendre l’apparence d’un animal, leurs capacités naturelles sont juste accentuées. Par exemple, Nina est dôtée d’hyper induction, elle peut imposer une pensée à quelqu’un juste en lui parlant (ce qui lui vaudra un mandat de recherche par la police), Rachel  peut hyper-intensifier l’un de ses sens et Gary peut voir et interagir avec toutes les transmissions par ondes électromagnétiques (radios, téléphones…).

Ces personnes sont appelés les “Alphas”. Malheureusement, ils n’ont pas tous décidé d’oeuvrer pour le bien. Certains sont mal intentionnés et compte bien prendre le dessus. L’équipe du Dr Rosen a été constituée pour repérer les autres “Alphas” et arrêter ceux qui utilisent leurs dons à mauvais escient.

La population ne sait rien de ces “Alphas” et le groupe terroriste “Red Flag” est bien décidé à dévoiler ces êtres au grand jour, quoi qu’il en coûte.

Le groupe du Dr Rosen doit mettre la main sur eux avant qu’ils ne dévoilent leur existence. Mais cela pourrait bien se retourner contre eux.

Alphas-saison-1-essentiel-series

Ryan Cartwright – Laura Mennell – Malik Yoba – David Strathairn – Warren Christie – Azita Ghanizada

 

La bande annonce:

Mon avis: 

“Alphas” est complètement différent de “Heroes”. Ici les capacités ne sont pas farfelues, elles sont “réalistes”. Plus on avance dans les épisodes et plus elles sont stupéfiantes et extrêmement bien scénarisées. 

Il est certain que les acteurs y sont aussi pour quelque chose, je pense notamment à Ryan Cartwright qui prend le rôle d’un autiste. On a pu le voir dans “Mad Men” ou dans “Bones”. Ce jeune homme est vraiment talentueux, et sa façon d’interpréter est surprenante.

Les autres acteurs ont très bien été choisis. Les capacités qu’ils se doivent d’interpréter ne sont pourtant pas faciles, mais ils arrivent à nous laisser croire à leurs histoires.

Malheureusement, David Strathairn, qui interprète le Dr Rosen, se fatigue un peu en fin de saison, il n’a plus autant de présence dans la série et se laisse facilement mettre de côté. Il est vrai que le scénario ne lui laisse pas beaucoup de marge de manoeuvre (ce qui s’arrange pour le début de la saison 2).

On a le plaisir de retrouver  Summer Glau que l’on a pu voir dans “Serenity” ou dans “Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor”, elle va donner du fil à retordre à notre équipe d’agents, son pouvoir consiste à pouvoir concevoir une machine juste en y pensant. Quant à Garret Dillahunt, père inculte dans “Raising Hope”, il va établir à lui seul un tournant dans la première saison. Très bon choix d’acteur et très bonne implication de sa part.

La saison 1 est diffusée sur SyFy France depuis le 21 février 2012. Aucune autre chaîne n’ a encore annoncé l’achat de la série.

En bref, “Alphas” est une très bonne série de science-fiction qui en ravira plus d’un. Les cas d’épisode en épisode ne se ressemblent pas et s’améliorent à chaque fois laissant place à plus d’action et de suspens. L’utilisation et la mise en scène des capacités est bluffante, tout comme le jeu de certains acteurs.

alphas-saison-1-essentiel-series

Ryan Cartwright

Partager.

A propos de l'auteur

2 commentaires

  1. Ping de retour Portrait actrice: Tatiana Maslany | Essentiel-Series

Laissez une réponse