“About a Boy” – Saison 1

1

La fiche technique:

Année: 2014
Créateurs:
  Jason Katims d’après l’oeuvre littéraire de Nick Hornby
Réalisateurs: Jason Katims, Jon Favreau
Production: Universal Television, True Jack Productions, Tribeca Productions
Acteurs: David Walton (Will Freeman), Minnie Driver (Fiona Brewer), Benjamin Stockham (Marcus Brewer), Al Madrigal (Andy), Annie Mumolo (Laurie), Leslie Bibb (Dakota), Adrianne Palicki (Dr Samantha Lake), Tony Hale (Hugh Womple)
Chaîne de diffusion: NBC
Genre: Sitcom
Saisons: 2 (série en production) – 13 Episodes
Diffusion en France: Aucune date annoncée

“About a Boy” Saison 1- Le pitch:

Will Freeman est célibataire, allergique aux enfants et adepte des soirées poker entre potes et compte bien le rester. Il vit des royalties que lui rapporte une chanson de Noël qu’il a composé et qui a été un grand succès.

Un jour, alors qu’il cherche une technique de drague il va devoir faire la connaissance de ses nouveaux voisins, Marcus, un jeune garçon surprotégé et sa mère Fiona, végétarienne dépressive. Du jour au lendemain, sa vie va changer et l’amitié qu’il va nouer avec ce garçon va devenir très spéciale. 

Si Will espère pouvoir continuer sa chasse féminine en toute tranquillité, il n’est pas au bout de ses surprises.

La bande annonce:

Mon avis:

Je me suis mise à cette série suite aux avis d’amis, sans forcément savoir dans quoi je me lançais et surtout sans savoir qu’il s’agissait d’une adaptation du film, lui-même adapté du livre “About a Boy” de Nick Hornby. Le film mettait en scène Hugh Grant et Nicholas Hoult, ici c’est David Walton et Benjamin Stockham qui nous livrent une courte comédie très drôle et attachante, pendant 13 épisodes de 20 minutes. Série créée par Jason Katims (Parenthood – Friday Night Lights).

La série a été renouvelée pour une deuxième saison sans trop d’hésitation. Elle s’est faite toute discrète, mais n’a pas laissé beaucoup de téléspectateur déçus. En moyenne elle a été suivie par 7,03 millions de personnes. Avec un très fort démarrage à 8,30 millions, elle descendra néanmoins sous la barre des 6 millions pour le final.

On ne devine pas tout de suite qu’il s’agit de l’adaptation du film (ou du livre), d’ailleurs, il m’a fallu 2 ou 3 épisodes pour m’en rendre compte. Les bases ne sont pas forcément toutes exposées au pilote, mais on sait dans quelle direction partira le reste de la série. Tout va se jouer entre Will et Marcus et l’amitié qui semble naître entre eux.

Je ne sais pas si c’était voulu de la part de la chaîne de ne pas trop en dévoiler tout de suite, mais elle a quand même eu de la chance que ça ne se casse pas la figure. Adapter un film en série de format 20 minutes n’est pas chose facile. Mais NBC n’a pas jeté l’éponge et nous embarque dans cette amitié improbable. Les fondations de la série résident entre David Walton (Bent – New Girl) et Benjamin Stockham (1600 Penn).

D’un côté on a Will, célibataire, tête à claques qui profite des royalties de la seule chanson qu’il ait écrite de sa vie, qui se fout un peu de la vie des autres et qui pense que tout peut être acheté pour être heureux. Le problème c’est que tous les amis de Will commencent à se caser ou ont déjà fondé une famille. Et Will, les enfants il n’aime pas du tout. Il est d’ailleurs incapable de retenir les prénoms des enfants de son meilleur ami. Un jour, alors qu’il est en plein plan drague, il va devoir faire appel à l’indulgence de son nouveau voisin, Marcus, garçon de 11 ans.

David Walton est parfait dans ce rôle de macho sans coeur feignant. Il a vraiment la tête de l’emploi. Il faut dire que ses précédents rôles n’ont pas été très différents du dragueur qu’il interprète ici, notamment dans “Bent”. A ses côtés on a Benjamin Stockham, qui interprète un gamin de 11 ans élevé par une mère végétarienne, surprotectrice et dépressive. Je ne connais pas assez Stockham pour juger son talent, mais ce qui est sûr, c’est que je n’ai pas besoin d’en voir plus pour être conquise. Le personnage de Marcus est très évolué par rapport à ses camarades, tandis que celui de Will est bien en dessous des personnes de son âge. Ces deux là vont donc, logiquement, se compléter et former une très belle amitié.

Evidemment, cette amitié va être confrontée à plusieurs petits problèmes au travers de la saison 1.

On pourra aussi admirer la belle performance de Minnie Driver (Fiona) qui interprète une végétarienne pro-bio, yoga et tricot. Elle est vraiment incroyable et, comparée à Toni Colette dans le film, je préfère de loin Minnie Driver. Son personnage et son petit accent anglais lui donne toute la crédibilité qu’elle mérite. Fiona va mettre un peu plus de temps que Marcus à s’impliquer dans le scénario, mais je pense qu’ils ont eu raison de ne pas nous en coller trop dès le départ. Pour rappel, 20 minutes d’épisodes ne laissent pas autant d’opportunités que 40. Mais son personnage va, au fil des épisodes, marquer sa place, pour notre plus grand bonheur.

La globalité de la série donne envie. On peut être sceptique si on ne se contente que du pilote, mais plus on avance et plus on se marre, on pleure et on fait des “c’est trop mignooooooon”.

about-a-boy-critique-saison-1-essentiel-series-3

La rencontre

Le jeu des acteurs, les comiques de situation entre Will et Marcus qui ont du mal à se comprendre. L’un est bourré de second degré alors que l’autre ne sait pas vraiment ce que c’est. Mais ne vous attendez pas non plus à rire tout du long. Ici on est plutôt face à une dramédie qu’à une comédie pure.

En bref, j’ai été séduite dès le pilote et j’ai dévoré les 13 épisodes avec une petite larme de temps à autre et des fous rires par ci par là. Vous pourrez aussi apprécier une reprise des One Direction, “What Makes You Beautiful”, je savais que je connaissais cette chanson, mais je ne pouvais plus mettre le doigt dessus. Marcus et Will en ont fait leur propre version et elle est magnifique !

Mention spéciale au générique, que je n’ai malheureusement pas trouvé en vidéo, mais la chanson est de Brett Dennen, Comeback Kid (That’s My Dog) et je n’aurais pas pu trouver meilleure chanson. Si l’un de vous trouve la vidéo du générique il est le bienvenu pour la poster en commentaire 😉

about-a-boy-critique-saison-1-essentiel-series-2

Marcus Brewer

Partager.

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Ping de retour Les séries renouvelées et annulées 2013/2014 - Mise à jour du 11 décembre 2013 | Essentiel-Series

Laissez une réponse